fil-rouge

LA FISCALITÉ ! Au lendemain de mon élection, il a fallu anticiper sur ce qui se préparait discrètement concernant les suppressions des dotations de l'Etat et du désengagement de celui-ci dans ses missions régaliennes, comme par exemple la sécurité des citoyens.

Aussi désagréable qu'elle fût, la décision d'augmenter les impôts était nécessaire et, à présent, elle se révèle être salutaire pour notre commune... Voici pourquoi :

fil-rouge

Dans le cadre du bilan que je vous propose, le fil rouge nous amène sur thème  : INSTRUIRE & ACCOMPAGNER NOS ENFANTS.

Les enfants sont véritablement notre avenir. Celui de notre ville, mais aussi de notre pays et de notre société riche de ses valeurs républicaines. En quatre ans, pour nos enfants, la ville a investi 32 millions d'euros.

C'est une somme très importante dans le budget de la ville mais la vétusté de certains locaux, le manque de classe et de moyens modernes pour l'éducation de nos enfants étaient criant (pour ne pas dire scandaleux).

Beaucoup de travail a été réalisé par les élus fidèles, dans les actes, aux engagements de la charte de nos engagements électoraux de 2014.

Bien-sûr comme pour tous les thèmes abordés, la tâche n'est pas achevée mais ceux qui travaillent n'aspirent pas au repos et n'ont soif, eux, que d'une chose : être utile à tous leurs concitoyennes et concitoyens quelque soit leur âges et cela dans un seul but, toujours le même : L'intérêt général.

INSTRUIRE & ACCOMPAGNER NOS ENFANTS est le septième thème de ce fil rouge : 

fil-rouge

Le fil rouge se déroule pour vous présenter le bilan des actions menées suite au constat et propositions faites en 2014 par mon équipe et moi-même. Le thème présenté aujourd'hui est : UN SERVICE PUBLIC PERFORMANT.

En effet, Livry-Gargan offre de nombreux services à ses habitants. Si ces services sont nombreux, il faut aussi qu'ils soient de bonne qualité.

Un travail en profondeur a été entrepris et comme pour toutes choses, avant de construire il faut savoir parfois déconstruire. D'anciennes habitudes étaient excellentes, d'autres parfois inutiles et pour certaines ils fallaient absolument les changer pour assurer la perennité des services rendus. Cela fait, il a fallu ensuite savoir adapter, moderniser et innover.