Actuellement, beaucoup de Livryens du quartier Poudrerie s’inquiètent à cause d’un tract déposé dans quelques boites à lettres.

La nouvelle colportée par ce papier - réalisé par une minorité d’opposition - est de dénoncer une soi-disant intention de ma part de construire 1500 logements dans le quartier Poudrerie, de transformer la ville en une ville de 60 000 habitants (45 000 aujourd’hui) et d’avoir fait voter au conseil municipal une délibération dans laquelle j’abandonnerais 57 hectares à la Métropole et à l’Etablissement Public Foncier d’Ile de France (EPFIF).

Autant vous le dire de suite sans ménager de suspens, ce tract est une communication extrémiste purement politicienne.

D’ailleurs, s’agissant de l’urbanisme dénoncé, une lecture juste un peu attentive de ce tract révèle beaucoup de contradictions dans les arguments présentés… Et le lire est parfaitement inutile car en définitive personne ne pourrait douter qu’en tant que Livryen de naissance, vivant toujours à Livry-Gargan avec mon épouse et nos enfants, je n’ai évidemment aucun projet de bétonner la ville… Bien au contraire !

Je vous propose maintenant de vous faire le point sur cette tempête dans un verre d’eau.

2020-11-03-pierre-yves-martin-confinementBeaucoup de réactions ces jours-ci à propos des mesures décidées par le gouvernement pour lutter contre l’expansion de la covid 19.

Alors quoi penser des mesures sanitaires décidées par notre gouvernement ?

Avant tout, je remarque que cette citation apocryphe d’Albert Camus est d’une grande vérité : «Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde »

En effet, depuis des années, nous sombrons dans un vocabulaire politiquement correct vidant les mots de leur sens et/ou les remplaçant par des expressions que les Précieuses Ridicules de Molière n’auraient pas même osé imaginer.

Le titre de cet article pourrait être un exemple ! Il sonne bien mais ne veut en réalité rien dire puisque "ouvert" est l'antonyme de "confiner" (bien qu'en l'occurrence dans ce cas cela reste une figure de style) ;)

Mais, les exemples, les vrais, sont légions... En voici quelques uns dont certains vous laisseront pantois :

pierre-yves-martin-sport-ecoleCes dernières années, j’ai engagé la municipalité sur un travail ayant pour but de présenter au comité olympique un dossier parfaitement peaufiné présentant les infrastructures sportives de notre ville.

L’objectif, être intégré au catalogue des centres de préparation qui sera fourni aux délégations des pays participants aux Jeux Olympiques 2024.

Ce travail a été couronné de succès !

En effet, nous avons appris ce 5 octobre la sélection de trois de nos équipements sportifs livryens.

Livry-Gargan intègre donc le fameux catalogue des centres de préparation fourni aux délégations internationales de Handball, Rugby à sept, Escrime et Gymnastique.

Voici quelques ingrédients de ce succès :